Happiness in Lithuania – Mindaugas AžuÅ¡ilis

Tout en finesse et avec une assurance déconcertante, Mindaugas Ažušilis présente dans cet ouvrage sa vision du bonheur en Lituanie. Disons plutôt, une certaine idée du bonheur.

Ce jeune photographe de 27 ans, né à Vilnius en Lituanie, pose un regard frontal sur son pays. Les quarante photographies en couleur issues de cette enquête (2011-2012) sont toutes soignées, les cadrages rigoureux, les regards figés sur le lecteur.

Happiness In LithuaniaL’ironie n’est jamais loin. Gardant une certaine distance avec ses sujets, la première lecture de Happiness in Lithuania ne suffit pas. Il faut repartir de zéro, et comme un film, faire dérouler lentement l’histoire. Être heureux en Lituanie ne s’illustre pas de la même façon qu’en France. Cette quête du bonheur est humainement différente.

Lire la suite

The Sochi Project – Rob Hornstra

Les Jeux Olympiques d’hiver 2014 dans la ville Russe de Sotchi viennent d’être officiellement ouverts. L’occasion pour moi de revenir sur un projet journalistique d’une rare qualité.

The Sochi Project, initié en 2009 par le photographe néerlandais Rob Hornstra et l’écrivain Arnold van Bruggen, dévoile l’envers du décor des Jeux Olympiques. De la station balnéaire et touristique de Sotchi, aux régions du Nord et du Sud Caucase, le photographe et l’écrivain présentent un monde tout autre que celui retransmis par nos chaines de télévisions lors de ces JO, un monde loin des façades bien peintes et de la joie populaire.

Sochi Project2The Sochi Project réuni 3 projets éditoriaux : SanatoriumEmpty Land, Promised Land, Forbidden Land  – Sochi Singer, qui correspondent à trois approches (et régions) biens distinctes. Car Rob Hornstra connait la Russie et les pays de l’ex Union Soviétique. Intrigué par la décision des instances olympiques d’organiser les jeux à Sotchi, le photographe cherche à comprendre. Lire la suite

Early Color – Saul Leiter

EarlyColorCouv.jpgSaul Leiter est le photographe américain de la rue new-yorkaise.  C’est également un pionnier de la photographie couleur dans les années 50, époque où l’image qui documentait le monde était en noir et blanc.

Early Color, publié en 2006 par Steidl, puis réédité trois fois, est un ouvrage fascinant.  D’une part parce que la maison d’édition allemande révèle au lecteur ce travail méconnu du photographe dans les années 50. Mais surtout parce que nous découvrons des scènes de rue figuratives qui deviennent abstraites et expressionnistes, des jeux de reflets et de transparence d’une grande virtuosité, et des premiers plans si interrogateurs. Quant aux couleurs, elles sont aussi pastelles qu’éclatantes. Lire la suite