The Sochi Project – Rob Hornstra

Les Jeux Olympiques d’hiver 2014 dans la ville Russe de Sotchi viennent d’être officiellement ouverts. L’occasion pour moi de revenir sur un projet journalistique d’une rare qualité.

The Sochi Project, initié en 2009 par le photographe néerlandais Rob Hornstra et l’écrivain Arnold van Bruggen, dévoile l’envers du décor des Jeux Olympiques. De la station balnéaire et touristique de Sotchi, aux régions du Nord et du Sud Caucase, le photographe et l’écrivain présentent un monde tout autre que celui retransmis par nos chaines de télévisions lors de ces JO, un monde loin des façades bien peintes et de la joie populaire.

Sochi Project2The Sochi Project réuni 3 projets éditoriaux : SanatoriumEmpty Land, Promised Land, Forbidden Land  – Sochi Singer, qui correspondent à trois approches (et régions) biens distinctes. Car Rob Hornstra connait la Russie et les pays de l’ex Union Soviétique. Intrigué par la décision des instances olympiques d’organiser les jeux à Sotchi, le photographe cherche à comprendre.Comment la ville de Sotchi, où les millionnaires russes viennent se prélasser, totalement dépourvue d’infrastructures sportives, peut-elle accueillir les jeux olympiques, alors même qu’à seulement quelques kilomètres se situent des zones conflictuelles, des zones où règnent le terrorisme, les tensions entre ethnies et religions.

Mikhail Pavelivich Karabelnikov (77)Rob Hornstra et l’écrivain Arnold van Bruggen, adeptes du slow journalism, ont mis cinq années pour enquêter et nous livrer des images saisissantes, troublantes, choquantes, parfois violentes. Cinq années pour nous présenter des ouvrages tous différents (format, papier, typo), réalisés avec le plus grand soin, et entièrement auto-édités. Disponibles en édition limitée, très rapidement épuisés, puis réédités, les ouvrages de The Sochi Project sont une œuvre à part dans le monde actuel du reportage.

Depuis octobre 2013, les autorités Russes ont interdit à Hornstra son visa d’entrée. Le projet prend fin. L’œuvre, quant à elle, reste bien visible. Même si elle dérange Poutine et ses acolytes.

Le très beau site de The Sochi Project est visible ici.
Pour toute commande, visitez la boutique ici